jeudi 21 mars 2019

> À la une

12

Allocution du Président de la République :
la FNA salue les efforts pour améliorer le pouvoir d’achat sans répercussion pour les entreprises


Le Président Emmanuel MACRON s’est exprimé ce lundi 10 décembre pour répondre à la crise des « Gilets Jaunes ». Parmi les mesures annoncées pour améliorer le pouvoir d’achat : la hausse du Smic et le déploiement d’une prime exceptionnelle pour les entreprises qui le peuvent. Ces annonces sont un premier pas vers une meilleure prise en compte des attentes économiques et sociales des français. La Fédération Nationale de l’Automobile (FNA) sera partie prenante du grand dialogue national pour porter la voix des entrepreneurs artisans de l’automobile et de la mobilité.

La FNA salue l’écoute du Président de la République se traduisant par la volonté d’améliorer le pouvoir d’achat des salariés sans que cela ne pèse sur les entreprises. Parmi les mesures phares annoncées, l’augmentation du Smic de 100€ dès 2019 « sans qu’il n’en coûte un euro de plus à l’employeur ». Cette hausse de salaire serait visible pour les salariés concernés par la prime d’activité. La FNA salue cette initiative tant qu’elle reste strictement indolore pour les entreprises. 
En outre, les employeurs pourront « pour ceux qui le peuvent » verser une prime de fin d’année défiscalisée et exonérée de charges à leurs employés. Une sollicitation honorable mais complexe pour les TPE qui souhaiteraient gratifier et motiver leurs équipes mais dont la situation et les perspectives économiques ne le permettraient pas.

Le chef d’État a également annoncé le retour de la suppression des charges fiscales et sociales sur les heures supplémentaires en 2019. Une mesure plébiscitée et profitable pour tous.

Cette allocution d’Emmanuel MACRON précède l’ouverture du dialogue national annoncé par le Gouvernement. La FNA, en tant qu’organisation professionnelle représentative, sera partie prenante de chaque discussion impactant les entrepreneurs artisans de l’automobile et plus particulièrement, les métiers dernièrement visés tels que les centres de contrôle technique et les détaillants en carburants.

Pour laisser le temps à la concertation, la FNA appelle à l’accalmie du mouvement des Gilets Jaunes, dont les actions pèsent lourdement sur les professionnels de proximité