vendredi 23 octobre 2020

> À la une

26

L’UNIC, branche Éducation Routière de la FNA a été reçue le jeudi 14 février à Matignon.

Son Président, Philippe Colombani, et son vice-président Thibault Droinet, ont défendu une profession en crise. L’organisation professionnelle a rappelé que l’enseignement de la conduite est une filière d’excellence, attachée à un enseignement de qualité et prompte à évoluer. Elle a cependant réaffirmé son opposition à l’ubérisation entraînant la précarité de toute une profession, ainsi que du modèle de société qu’elle sous-tend.

L’UNIC a de plus exigé :

- la baisse de la TVA pour rendre le permis de conduire plus abordable ;

- l’abandon de certaines mesures « dangereuses » proposées dans le rapport Dumas-Guerini, notamment la nationalisation de la portée de l’agrément et la perte de l’inscription des élèves à l’examen pratique ;

- la fermeture du « permis libre », en application de l’arrêté préfectoral du 9 avril 2018.

 
Les échanges concernant l’ubérisation et ses aspects néfastes ont été au cœur de cette rencontre. Les services de Matignon ont certifié que la proposition de réforme restera au stade de propositions jusqu’à la fin du Grand Débat National.

Pour rappel, cette rencontre à Matignon fait suite au rapport parlementaire Dumas-Guerini sur l’avenir de l’enseignement de la conduite, et son favoritisme avéré pour les « nouveaux acteurs » des plateformes numériques.

A suivre : 
Une prochaine mobilisation de la profession annoncée le 4 mars à Lyon.

Une réunion avec la DSR et le Ministère de l’Intérieur le 7 mars prochain.

 

Philippe Colombani réagit à la vidéo de Madame Françoise Dépond et sa proposition de réforme du permis de conduire :