dimanche 9 décembre 2018

> À la une

13
                                                                 

SAINT-OUEN, le 13/09/2013

L'AVENIR DES STATIONS-SERVICES

La F.N.AA et ses détaillants en carburants soutenus à l’unanimité par le Sénat !

Ce jeudi 12 Septembre, le Sénat a adopté à l’unanimité le report de l’échéance des mises aux normes environnementales du 31 décembre 2013 au 31 décembre 2020 pour les stations-services distribuant moins de 3 500 m3 de carburants.  

Cet amendement, déposé par le Sénateur Poniatowski, a remporté un soutien massif des sénateurs. Il vise à restaurer le texte qui avait été voté initialement par l’Assemblée Nationale sur proposition du Député Thevenoud, ceci dans le cadre des débats parlementaires du projet de loi sur la consommation.  

La F.N.AA se félicite de cette victoire qui arrive après de nombreux mois de mobilisation. L’enjeu était vital pour quelques 1600 stations-services essentiellement rurales qui, victimes de marges dramatiquement basses, ne pouvaient entreprendre les coûteux travaux de mise aux normes environnementales qui, avant l’amendement, s’imposaient à elles au 31 décembre de cette année. 
Au nom de tous les artisans détaillants de carburants concernés, la F.N.AA remercie le Sénat de son soutien en faveur des détaillants en carburants et en particulier Monsieur Poniatowski qui a soutenu cet amendement, tant en séance publique que lors des débats de la commission des affaires économiques du Sénat. 

La F.N.AA tient aussi à remercier le Sénat de ce vote historique : il a fait l’objet d’un consensus en faveur du maintien du maillage du territoire dans l’intérêt de nos concitoyens et des zones rurales. Il est important de noter que lors de ces débats, le rôle essentiel de service public de proximité de nos détaillants en carburants, ait été souligné et largement défendu. 

Par ailleurs, nous relevons la position du Gouvernement sur ce sujet. Via M. Benoît HAMON, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, le gouvernement reconnaît que nos artisans détaillants en carburants ne peuvent survivre qu’en diversifiant leurs activités. Or, la diversification des activités ne peut se faire que par l’augmentation du budget du CPDC (Comité Professionnel de la Distribution de Carburants) qui finance les investissements des stations-service. La F.N.AA rappelle que le CPDC n’est plus en mesure d’accomplir ses missions, faute de moyens.