mardi 20 novembre 2018

> À la une

24

Jeudi 25 Septembre 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE UPA

Le Président de la République et le gouvernement ont enfin pris conscience que l’augmentation du nombre d’apprentis ne se décrète pas et que des signes forts doivent être adressés aux acteurs de l’apprentissage pour inverser la tendance actuelle à la baisse.

L’UPA qui appelait depuis plusieurs mois à une mobilisation générale, constate ainsi que plusieurs mesures annoncées aujourd’hui, bien que tardives et insuffisantes, vont dans le bon sens.

La décision de limiter les interdits appliqués aux apprentis mineurs répond clairement aux attentes des chefs d’entreprise. Encore faudra-t-il que cette décision soit mise en œuvre rapidement et en concertation avec les représentants des entreprises.

De même, l’UPA a perçu une implication prometteuse de l’Education nationale en vue d’améliorer l’orientation et de présenter davantage l’apprentissage comme une voie d’excellence.

L’octroi d’une aide de 1000 euros (jusque-là réservée à l’embauche d’un premier apprenti) à toute nouvelle signature d’un contrat d’apprentissage dans une entreprise de moins de 50 salariés est une bonne nouvelle, de même que la possibilité de cumuler cette aide avec la prime apprentissage accordée aux entreprises de moins de 10 salariés.

Néanmoins, cet élargissement sera loin de compenser le soutien financier qui était consenti aux employeurs d’apprentis jusqu’en 2013, et l’UPA continuera de faire le forcing pour obtenir une mesure de soutien simple, éligible à toutes les entreprises, et qui soit à la hauteur de l’investissement consenti par l’entreprise pour former des apprentis.

Au total, l’UPA estime que les mesures annoncées lors de cette journée de mobilisation sont utiles mais qu’elles ne suffiront pas à redresser fortement le nombre d’entrées en apprentissage. En tout état de cause, les branches professionnelles de l’artisanat et du commerce de proximité poursuivront dans les prochaines semaines leurs discussions visant à faire du développement de l’apprentissage la principale contrepartie au Pacte de responsabilité.

Source: communiqué de presse de l'UPA