mardi 20 novembre 2018

> À la une

01

                                             

Ce mercredi 1er juin, la FNAA a tenu une conférence de presse annonçant que le GNESA rejoignait, via une convention de partenariat, la FNAA. Monsieur Gérard POLO, Président de la FNAA et Monsieur Guy LAZARD, Président du GNESA, ont témoigné de leur volonté commune de créer des synergies en vue de défendre et d’accompagner les petites entreprises aux défis de demain. En s’enrichissant mutuellement de leurs domaines d’expertise réciproques, les organisations professionnelles renforcent le panel de services dédiés aux adhérents sur l’ensemble du territoire.

La FNAA et le GNESA partagent depuis de très nombreuses années des combats communs sur des dossiers majeurs, notamment au travers des travaux de l’UNIRA en 2001. La réforme sur la représentativité patronale a été un élément déclencheur de la formalisation de ce partenariat. Nos deux organisations professionnelles partagent des valeurs communes : proximité, savoir-faire, technicité, services au plus près des usagers.

En intégrant la FNAA, le GNESA apporte, via sa branche poids lourds, une expertise notamment dans la gestion des problématiques métiers des PL. Par ailleurs, les adhérents du GNESA vont contribuer aux travaux transversaux des branches de la FNAA portant sur les véhicules particuliers (carrosserie, dépannage, maintenance-vente).

Ce partenariat se veut surtout source d’innovation sur les évolutions des métiers de demain. Les nouvelles technologies déployées dans nos entreprises mais aussi les défis liés à la nouvelle mobilité (évolution de la connectivité, autonomie des véhicules, l’après-vente de BIG Data…) seront le quotidien des professionnels de l’automobile, dans un avenir très proche.

En mutualisant les moyens et notre savoir-faire, nos capacités d’actions seront décuplées pour s’inscrire dans le futur des services de l’automobile et défendre ainsi les intérêts des petites entreprises qui, ne l’oublions pas, font la force de nos territoires et de notre économie.