dimanche 19 août 2018

> À la une

16

                                                                                                                                               


UNIC, branche « Éducation Routière » de la FNA

Vendredi 16 mars 2018

----

Comité de suivi de l’ANTS : UNE RÉUNION CONSTRUCTIVE AU MINISTÈRE

 

Demande des organisations professionnels, le comité de suivi de l’ANTS s’est réuni hier au ministère de l’intérieur, en présence notamment de M. Denis Robin, secrétaire général du ministère de l’intérieur et M. Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. L’UNIC et la FNA ainsi que les autres représentants de la profession y étaient naturellement conviés.
 

Les représentants du ministère sont revenus sur l’importance de la réforme et son avancement. Il a alors été convenu que l’amélioration de l’ANTS était sensible, mais que ne nombreux points posaient encore problème.          
D’après les chiffres disponibles, le temps de délivrance du permis est désormais de deux semaines en moyenne et celui de l’inscription de deux jours à condition que le dossier soit complet. Cette moyenne devrait à terme être la règle partout, avec la généralisation de l’instruction immédiate des dossiers par les CERT sans passer par l’intermédiaire des DDT (ce qui est encore la règle dans une petite moitié des départements).

En ce qui concerne le mandat élève, évoqué lors de la précédente réunion, le ministère a pris du retard. Le produit est cependant en test interne et sera a priori disponible début avril.

Le sujet des demandes d’ASSR2 a été abordé. S’il reste la règle, un assouplissement est appliqué au cas par cas, alors que l’âge d’exigibilité va être abaissé à 21 ans. Le ministère étudiera la problématique des élèves étrangers et des français ayant étudié à l’étranger hors lycées français en vue de notre prochaine réunion.

La création d’une adresse courriel afin de faire remonter les dossiers bloqués a une nouvelle fois été abordé. M. Barbe a cependant fait remarquer qu’en de telles situations, la solution préconisée était de télécharger en pièce jointe cette demande, qui est ensuite traitée par un opérateur.

Les représentants des professionnels ont évoqué le problème du transfert des dossiers lors de cessions d’activités ainsi que de la multi-connexion, sans pour autant qu’une solution ne soit trouvée. Le représentant de l’UNIC a regretté le manque de compétence des certains téléconseillers et l’impossibilité de mettre en place une ligne téléphonique gratuite, pourtant approuvée sur le principe par le ministère lors de notre dernière réunion.

On également été abordé les problématique permis poids lourd, moto et l’association du département du NEPH au domicile du candidat.

Enfin, M. Droinet de l’UNIC est-il revenu sur la situation catastrophique dans la préfecture de la Gironde. L’UNIC ayant appelé à une manifestation d’envergure d’une part et considérant l’unanimisme quant à la gravité de cette situation d’autre part, M. Robin a résolu de se rendre en Gironde, afin d’y accélérer la résolution des problèmes.

L’UNIC reste mobilisée dans l’intérêt de la profession et des élèves ! Soutenez-la !