Congé pour examen accordé aux apprentis

LE CONGE POUR EXAMEN DES APPRENTIS

L’apprenti bénéficie obligatoirement de cinq jours ouvrables de révision avant l’examen final, et de deux jours par an pour passer d’autres examens, pendant lesquels son salaire est maintenu. Le contrat de professionnalisation ne prévoit en revanche aucun jour de congé pour révision.

Ce congé de 5 jours, pendant lequel l’apprenti doit suivre, s’il y a lieu, les enseignements spécialement dispensés au sein de la formation, donne droit au maintien du salaire et doit être pris dans le mois qui précède les épreuves. Il n’est imputable ni sur le congé annuel ni sur le temps normal de formation. 

L’apprenti bénéficie de ce congé supplémentaire, que le Centre de formation organise ou non des enseignements de préparation aux examens (réponse ministérielle n° 41921 publiée le 14/10/1996 par le ministère du travail et des affaires sociales). 

Ainsi l’apprenti peut aussi prétendre à ces 5 jours pour réviser ses examens chez lui.

Article L 6222-35 du Code du Travail

 – Pour la préparation directe des épreuves, l’apprenti a droit à un congé supplémentaire de cinq jours ouvrables. Il doit suivre les enseignements spécialement dispensés dans le centre de formation d’apprentis dès lors que la convention mentionnée à l’Article L6232-1 en prévoit l’organisation.

Ce congé, qui donne droit au maintien du salaire, est situé dans le mois qui précède les épreuves. Il s’ajoute au congé payé prévu à l’article L3141-1 et au congé annuel pour les salariés de moins de vingt-et-un ans prévu à l’article L3164-9, ainsi qu’à la durée de formation en centre de formation d’apprentis fixée par le contrat.