Travaux interdits et réglementés – emploi jeunes de 15 à 18 ans

Une simple déclaration remplace la demande d’autorisation de dérogation.

Depuis le 2 mai 2015, une « déclaration de dérogation » remplace la demande d’autorisation de déroger adressée à l’inspection du travail par tout chef d’entreprise employant des jeunes en formation professionnelle ou des salariés mineurs exposés à des machines ou des travaux dangereux. Un décret du 17 avril 2015 détaille la procédure à suivre.

Un autre décret assouplit les règles relatives aux travaux en hauteur, qui passent de travaux interdits à des travaux soumis à dérogation.

  • Décret n° 2015-443 du 17 avril 2015 relatif à la procédure de dérogation prévue à l’article L 4153-9 du code du travail pour les jeunes âgés de moins de dix-huit ans (Journal Officiel du 19 avril) ;
  •  Décret n° 2015-444 du 17 avril 2015 modifiant les articles D4153-30 et 4153-31 du code du travail (Journal Officiel du 19 avril).

Règles de prévention à respecter pour pouvoir déroger à l’interdiction de certains travaux

L’entreprise doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • avoir procédé à l’évaluation des risques professionnels (document unique à jour), comprenant une évaluation des risques existants pour les jeunes et liés à leur travail : cette évaluation est préalable à l’affectation des jeunes à leurs postes de travail ;
  •  avoir mis en œuvre les actions de prévention, suite à l’évaluation des risques.

Et avant toute affectation du jeune :

  • l’avoir informé sur les risques pour sa santé et sa sécurité et les mesures prises pour y remédier ;
  •  lui avoir dispensé la formation à la sécurité ; 
  • assurer l’encadrement du jeune par une personne compétente durant l’exécution des travaux ;
  •  avoir obtenu la délivrance d’un avis médical d’aptitude.

Déclaration de dérogation

Une déclaration de dérogation est adressée (par lettre recommandée avec avis de réception) à l’inspecteur du travail avant l’affectation des jeunes aux travaux interdits susceptibles de dérogation.

Elle doit préciser :

le secteur d’activité de l’entreprise ou de l’établissement ;

les formations professionnelles assurées ;

les différents lieux de formation connus ;

les travaux interdits susceptibles de dérogation ;

les équipements de travail ;

la qualité ou la fonction de la ou des personnes compétentes chargées d’encadrer les jeunes.

La déclaration de dérogation est valable 3 ans, elle est renouvelable.

Les autorisations de déroger accordées avant le 2 mai 2015 demeurent valables jusqu’à leur échéance (durée fixée par la décision).

Travaux en hauteur

Jusqu’au 2 mai 2015, il est interdit d’affecter des jeunes de moins de 18 ans à des travaux temporaires en hauteur lorsque la prévention du risque de chute n’est pas assurée par des mesures de protection collective.

A compter du 2 mai 2015, cette interdiction fera l’objet de deux dérogations :

  • pour l’utilisation des échelles, escabeaux et marchepieds ;
  • pour les besoins de la formation professionnelle des jeunes, pour les travaux pour lesquels des dispositifs de protection collective ne peuvent être mis en œuvre, sous réserve que le jeune soit muni d’un équipement de protection individuelle, et soit informé et formé.

Le chef d’entreprise tient à la disposition de l’inspecteur du travail les informations relatives :

  • aux prénoms, nom et date de naissance du jeune ;
  • à la formation professionnelle suivie, à sa durée et aux lieux de formation connus ;
  • à l’avis médical d’aptitude à procéder à ces travaux ;
  • à l’information et à la formation à la sécurité dispensées au jeune ;
  • aux prénoms, nom, qualité ou fonction de la personne encadrante.

Les organismes qui peuvent vous aider en matière de prévention en hygiène et sécurité ?

La prévention des risques est toujours difficile à appréhender en tant qu’employeur.

Par conséquent, n’hésitez pas à vous faire aider par votre service de santé au travail par la CARSAT de votre région, des préventeurs en santé et sécurité peuvent se déplacer et identifier les risques potentiels.

********************************************************

Pensez à faites signer une note au jeune à l’issue de l’information et de sa formation à la sécurité, modèle ci-après

Je soussigné (Nom – Prénom), atteste avoir reçu l’information préalable de la part de la société …………, sur les risques pour ma santé et ma sécurité, et les mesures prises pour y remédier, et sur les équipements de travail obligatoires lorsque j’utilise des machines dangereuses (ou préciser quelle machine) ou effectue des travaux dangereux, ainsi que la formation à la sécurité nécessaire à mon emploi.

                                                                                                                Fait à le                                                Signature

*********************************************************

 LISTE DES TRAVAUX INTERDITS ET REGLEMENTES POUR LES JEUNES AGES D’AU MOINS 15 ANS A 18 ANS

Au 2 mai 2015

Jeunes en formation professionnelle et jeunes travailleurs

Ce tableau ne comporte que les travaux effectués dans les métiers de l’automobile

Liste des travaux

SOUS RESERVE D’AVIS MEDICAL D’APTITUDE

INTERDICTION TOTALE

SOUMIS A DEROGATION AUTORISE

Travaux portant atteinte à l’intégrité physique ou  morale.

Port de charges 

Travaux les exposant à des actes ou représentations à caractère pornographique ou violent 
Art. D 4153-16

Manutentions manuelles  au
sens du R4541-2 excédant 20%
du poids du jeune sur avis
médical spécifique

Agents chimiques dangereux 

 

 

 

 

 

 

 

Agents chimiques dangereux

 

Préparation, manipulation ou exposition aux agents chimiques dangereux comme le benzène, le méthanol, l’acétone- R 4412-3 et R 4412-60 CT), à l’exception de ceux relevant uniquement de certaines catégories de danger définies par le règlement CLP (D 4153-17)

 

D.4153-17 :   interdit d’affecter les jeunes à des travaux impliquant la préparation, l’emploi, la manipulation ou l’exposition à des agents chimiques dangereux définis aux articles R.4412-3 et R.4412-60, à l’exception des agents chimiques dangereux qui relèvent uniquement d’une ou de plusieurs des catégories de danger définies aux sections 2.4, 2.13,  2.14 et aux parties 4 et 5 de l’annexe I du règlement  (CE) n° 1272/2008.

Opérations susceptibles de générer une exposition à un niveau quelconque d’empoussièrement de fibres d’amiante de niveau 3 défini à l’article R 4412-98

 

Art. D 4153-18

Opérations susceptibles de générer une exposition à un niveau d’empoussièrement de fibres d’amiante de niveau 1 ou 2 tel que défini à l’article R. 4412-98.

Art. D 4153-18

 

Vibrations mécaniques

Travaux les exposant à un niveau de vibration supérieur aux valeurs d’exposition journalière définies à l’article R. 4443-2

Art D 4153-20

Travaux les exposant à un niveau de vibration inférieur aux valeurs d’exposition journalière définies à l’article R 4443-2

Art. D 4153-20

Travaux nécessitant l’utilisation d’équipement de travail 

 

 

 

 

 

 

 

Travaux nécessitant l’utilisation d’équipements de travail

 

Travaux impliquant l’utilisation ou l’entretien :

« 1° des machines mentionnées à l’article R 4313-78, quelle que soit la date de mise en service ;

« 2° des machines comportant des éléments mobiles concourant à l’exécution du travail qui ne peuvent pas être rendus inaccessibles durant leur fonctionnement

Art. D 4153-28

Travaux de maintenance lorsque ceux-ci ne peuvent être effectués à l’arrêt, sans possibilité de remise en marche inopinée des transmissions, mécanismes et équipements de travail en cause.

Art. D 4153-29

 

Travaux temporaires en hauteur

 

Travaux temporaires en hauteur lorsque la prévention du risque de chute de hauteur n’est pas assurée par des mesures de protection collective.   D 4153-30 prévoit 2 exceptions :

Travaux en  hauteur nécessitant l’utilisation   d’échelles,  d’escabeaux et de marchepieds, si il est techniquement impossible de recourir à des équipements de travail munis d’une protection collective ou s’il s’agit de travaux de courte durée ne présentant pas de caractère répétitif et que le risque de chute est faible (art. R.4323-63) 

 Travaux en hauteur nécessitant l’utilisation  d’ EPI permettant l’arrêt de chute, lorsque la protection collective contre le risque de chute ne peut pas être mise en place (conditions article R.4323-61).

Montage et démontage d’échafaudages
Art. D 4153-31

 Travaux exposant à un risque d’origine électrique

véhicules électriques

Accéder sans surveillance, à tout local ou emplacement d’un établissement ou chantier présentant un risque de contact avec des pièces nues sous tension sauf s’il s’agit d’installations à très basse tension de sécurité (TBTS). Il est également interdit de faire exécuter des opérations sous tension par des jeunes

 D 4153-24 CT 

Sur installations à très basse tension de sécurité (TBTS) 
Art. D 4153-24

Opérations sur les installations électriques ou d’ordre électrique par des jeunes habilités selon R 4544-9 –Art. R 4153-50

Autres documents dans la même catégorie :

Convocation entretien préalable en vue d’une rupture conventionnelle

Le pouvoir disciplinaire de l’employeur

Le précis de l’apprentissage

Mise à disposition de cabinets d’aisance

Chauffage des locaux

Douches : obligatoires ou non ?

Les lavabos en entreprise

Les vestiaires dans l’entreprise

Durée légale et durée maximale du travail

Le temps de trajet

Le temps d’habillage

La clause de non concurrence

Epargne salariale, intéressement, participation

Modèle CDI dépanneur – temps complet

Résiliation des contrats de complémentaires santé (mutuelle)

Avenant dans le cadre d’un temps partiel thérapeutique

Le licenciement pour inaptitude d’origine non professionnelle – sans obligation de reclassement

Le cumul emploi retraite (salariés – indépendants)

Le SMIC au 1er octobre 2021

La visite médicale de fin de carrière – soyez vigilants

Déclaration et reconnaissance d’un accident du travail

Contribution à la formation professionnelle : acompte à régler avant le 15/09/2021

Le Capital de fin de carrière

Gérer un abandon de poste

Le bulletin officiel de la sécurité sociale – BOSS

Le solde de tout compte

Avenant contrat temps partiel thérapeutique

Temps partiel thérapeutique – reconnaissance – mise en place

Avenant de renouvellement d’un contrat à durée déterminée (terme précis)

Modèle CDI – temps complet

Trame entretien professionnel

Trame entretien annuel d’évaluation

La modification du contrat de travail

Les conséquences de la sous – qualification d’un salarié

La visite médicale de reprise du travail

Le compte épargne temps

Les chèques cadeaux

Modèle notification de licenciement pour inaptitude non professionnelle sans reclassement

Modèle notification de licenciement pour faute grave dans le cas d’un abandon de poste

AIDE AU FINANCEMENT DU PERMIS DE CONDUIRE DES APPRENTIS

Gérer l’état d’ébriété d’un salarié en entreprise

Charges sociales au 1er janvier 2021

Convention collective – juillet 2021

Conditions légales de départ à la retraite

Nécessité de remplacer un salarié absent

Le dispositif de prime exceptionnelle de pouvoir d’achat – PEPA – « Prime Macron »

Les opérateurs de compétence (OPCO) – L’OPCO Mobilités

L’entretien professionnel – l’entretien d’état des lieux récapitulatifs

La retraite progressive des salariés et des indépendants

Les heures supplémentaires relatives au travail des vendeurs

Les astreintes

Heures supplémentaires

Réduction du temps de travail et contrat de travail

Repos quotidien et repos hebdomadaire

Indemnisation indisponibilité du salarié cadre

Arrêt maladie, accident de travail – ouvriers – employés – agents de maîtrise

Usage d’entreprise – engagement unilatéral de l’employeur

Modèle CDI – Temps partiel

La gestion sanitaire des vagues de chaleur

Congés payés et maladie

Congés payés synthèse

Minima garantis 2021

Le calcul du salaire des vendeurs

CDI – temps complet – vendeur

CDI – temps complet – dépanneur

Modèle CDI – temps complet – (enseignement conduite)

Le temps de pause

Le temps de trajet

Le temps d’habillage

TRAVAIL DE NUIT

TRAVAIL LE DIMANCHE

Modèle mise en demeure suite absence salarié à son poste de travail

Modèle convocation à entretien préalable à sanction pouvant aller jusqu’au licenciement

Modèle convocation entretien préalable à sanction disciplinaire

Médaille d’honneur du travail

Convention collective services de l’automobile – CCNSA – Avril 2021

L’interdiction de vapoter

L’interdiction de fumer

AFFICHAGE CONSIGNE INCENDIE

TARIFICATION ACCIDENTS DU TRAVAIL / MALADIES PROFESSIONNELLES 2021

Les nouveaux critères de prise en charge du FAFCEA pour 2021

CONTRIBUTIONS A LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA TAXE D’APPRENTISSAGE 2020-2021

Aide à l’embauche : l’opération « emploi franc+ » et le dispositif « emploi franc »

LES ATTESTATIONS POLE EMPLOI EVOLUENT

AIDES A L’EMBAUCHE MAJ octobre 2021

ARRETS DE TRAVAIL DEROGATOIRES LIES AU COVID 19 ANNEE 2021

LE REPORT DES VISITES ET EXAMENS MEDICAUX DES SALARIES

1er juin 2021 : « gestion de la sortie de crise sanitaire par la loi et mesures transitoires toujours en vigueur »

Le congé de paternité et d’accueil de l’enfant

MODELE CDD A TERME PRECIS

Modèle CDD- temps complet – sans terme précis – durée minimale

Modèle – Avenant de renouvellement d’un CDD

FNE FORMATION 2021

Offre de contrat de travail ou promesse de contrat de travail

La vidéosurveillance

SMIC AU 1ER JANVIER 2018

Salaires minima conventionnels 2018 au 1er Janvier 2018

Revalorisation du SMIC au 1er janvier 2021

Reçu pour solde de tout compte

Licenciement pour motif économique

Licenciement pour inaptitude professionnelle suite AT ou maladie pro

Les réunions à distance du CSE pendant l’état d’urgence sanitaire

Elections des représentants au CSE MAJ 2021

Calendrier électoral CSE

Les Sanctions disciplinaires

Discrimination sur l’apparence physique au travail

Modèle de Règlement intérieur suivi de commentaires

Questionnaire Accords d’entreprise et actions spécifiques

Lettre fédérale n° 10-19 Questionnaire accord d’entreprise et actions spécifiques

Covid19 – Arrêts de travail simplifiés 2020

L’année 2020 et le casse-tête des entretiens professionnels

Compte personnel de formation (C.P.F)

Jobs d’été

Embauche d’un salarié majeur : Les formalités à effectuer

Modèle convention forfait jours

Modèle Accord annualisation du temps de travail

Voiture de service ou véhicule de fonction – Avantage en nature

Modèle convention forfait jours

Modèle Contrat à durée déterminée

Modèle compte-rendu entretien professionnel bilan 6 ans

Entretien professionnel – entretien d’état des lieux récapitulatif

Modèle de clause de confidentialité pour intégration contrat de travail

Indemnité de congés payés

Fermeture de l’entreprise pour congés

Congés payés

Congé parental d’éducation

Congé Maternité et indemnités journalières pour les travailleuses indépendantes

RPCS dispenses d’affiliation

Modèle DUE frais santé

Rupture du contrat d’apprentissage

Rémunération du contrat de professionnalisation

Rémunération du contrat d’apprentissage

Rupture de la période d’essai de l’apprenti par l’employeur

Emploi des jeunes de 15 à moins de 18 ans

Congé pour examen accordé aux apprentis

Les registres obligatoires et conseillés en entreprise

Affichages ou diffusions obligatoires

Affichage obligatoire à l’attention du personnel

Affichage harcèlement

Affichage Egalité professionnelle hommes femmes

Charges sociales janvier 2018

Bulletin de paie simplifié janv 2018

SMIC au 1er janvier 2017

Salaires minima au 1er janvier 2017

SMIC au 1er janvier 2016

Salaires minima au 1er janvier 2016

SMIC au 1er janvier 2015

Salaires minima au 1er janvier 2015

Certificat de travail

Covid- Arrêt maladie derogatoire et classique

RGPD Note d’information aux salariés traitement des données personnelles

RGPD Note d’information aux salariés

RGPD Lettre confidentialité du salarié amené à manipuler des données à caractère personnel

Jours fériés et congés payés

Congé de maternité

Contrat d’apprentissage

Contrat apprentissage ou professionnalisation

Affichage égalité de rémunération hommes femmes

retour à l’accueil de la base documentaire