Expérimentation d’un prêt à taux zéro pour l’achat d’un véhicule propre (PTZ-m)

Depuis le 1er janvier 2023, une expérimentation de prêt à taux zéro pour l’achat d’un véhicule léger et peu polluant est mis en place dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Ce dispositif, également appelé « prêt à taux zéro mobilité » (PTZ-m), vise à soutenir le renouvellement du parc automobile consécutif à l’extension ZFE-m, qui restreignent la circulation des véhicules les plus polluants.

 

Nouveauté :

Trois arrêtés applicables depuis le 18 juin 2023, sont venus préciser : 

  • Les justificatifs que doit présenter l’emprunteur à l’établissement financier;
  • Les conditions dans lesquelles les établissements de crédit ou les sociétés de financement peuvent distribuer les prêts;
  • La convention-type conclue entre l’Etat et les établissements de crédit ou sociétés de financement.

Contexte

Afin d’aider les foyers les plus modestes et les entreprises installées dans des zones à faibles émissions (ZFE-m), la loi climat prévoit qu’à titre expérimental et pour une durée de deux ans, un prêt à taux zéro soit proposé pour l’achat d’un véhicule dont le poids total autorisé à charge est inférieur ou égal à 2,6 tonnes et les émissions sont inférieures ou égales à 50 g/km.

Ces prêts peuvent aussi financer la transformation (rétrofit), d’un véhicule à motorisation électrique à batterie ou à pile à combustion répondant au même critère de poids.

Le prêt à taux zéro pourra être sollicité auprès des banques ayant signé une convention avec l’État.

 

À l’issue de l’expérimentation de deux ans, un rapport d’évaluation est établi par le ministre chargé de l’Économie et le ministre chargé des Transports.

Qui est concerné ?

Le prêt peut être consenti aux personnes physiques ou morales domiciliées ou justifiant d’une activité professionnelle dans une intercommunalité dont une partie du territoire est située dans une ZFE-m ou dans une intercommunalité directement limitrophe de celle-ci.

 

  • Les personnes physiques éligibles sont : 

Celles dont le foyer fiscal dispose d’un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 14 089 €.

La condition de ressources est vérifiée par la production du dernier avis d’imposition disponible.

Revenu fiscal de référence, qu’est-ce que c’est ?

– Revenu fiscal de référence (RFR)

Le revenu fiscal de référence est calculé par l’administration, à partir de plusieurs éléments du foyer. Il est visible sur l’avis d’imposition dans le cadre « Vos références ».

– Revenu fiscal de de référence par part fiscales

Le Revenu fiscal de référence doit être rapporté (divisé) au nombre de parts fiscales du bénéficiaire. Il se trouve au verso de l’avis d’imposition, rubrique « nombre de parts ».

Justificatifs à produire (personne physique) :

Pour justifier de la domiciliation dans une ZFE-m :

  • Attestation de lieu de résidence principale du demandeur (modèle 1 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous)
  • Justificatif de domicile

.

Pour justifier du lieu de travail dans une ZFE-m :

  • Si salarié : Le contrat de travail ou bulletin de paie de moins de 3 mois mentionnant l’adresse de l’employeur ou, à défaut, l’engagement sur l’honneur de l’employeur (moins de 3 mois) attestant du lieu de travail de l’emprunteur (selon le modèle 2 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous).
  • Si non salarié : La preuve d’affiliation à un régime de sécurité sociale pour l’année en cours ainsi qu’un engagement sur l’honneur (moins de 3 mois) attestant de son lieu de travail principal (selon le modèle 3 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous).

.

Pour justifier des conditions de ressources :

  • Dernier avis d’imposition (ou non imposition) disponible
  • Les personnes rattachées à un foyer fiscal ou à la charge des parents au titre de l’année de prise en compte des revenus fournissent l’engagement sur l’honneur d’avoir été rattaché au foyer fiscal et précisant le montant des revenus individualisés (selon le modèle 4 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous). Cette attestation est accompagnée de l’avis d’imposition ou de non-imposition du foyer fiscal de rattachement.
  • Lorsque tout ou partie des revenus perçus par l’emprunteur au cours de l’année de référence n’a pas été imposé en France mais dans un autre Etat ou territoire connaissant une législation fiscale propre, l’emprunteur produit un engagement sur l’honneur (selon le modèle 5 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous) accompagné d’un des justificatifs suivants :

– un avis d’impôt sur le revenu, correspondant aux dispositions fiscales en vigueur qui réglementent l’impôt sur le revenu dans cet Etat ou dans ce territoire ;
– un document en tenant lieu, établi par l’administration fiscale de cet Etat ou de ce territoire ;
– en cas d’impossibilité justifiée de se procurer un tel document, la présentation d’une attestation d’une autre administration compétente ou, le cas échéant, du ou des employeurs, peut être admise.

.

 

  • Les personnes morales éligibles sont : 

Les microentreprise de moins de 10 salariés et dont le chiffre d’affaires ou le total de bilan ne dépasse pas 2 millions d’euros.

Le respect de la condition de chiffre d’affaires annuel ou de total du bilan annuel s’apprécie sur la base des données afférentes au dernier exercice comptable clos à la date d’émission de l’offre de prêt.

 

L’établissement de crédit ou la société de financement apprécie sous sa propre responsabilité la solvabilité des emprunteurs et les garanties de remboursement qu’ils présentent. 

 

Justificatifs à produire (personne morale) :

Pour justifier de la domiciliation dans une ZFE-m :

  • Numéro de SIREN
  • ou Extrait KBIS de moins de trois mois

.

Pour justifier du lieu d’exercice dans une ZFE-m, du nombre de salarié, du fait que le véhicule acquis n’est pas dédié au transport de marchandise et du fait que l’entreprise n’a pas déjà bénéficié d’un montant total des aides minimis octroyées par l’Etat :

  • Engagement sur l’honneur de moins de 3 mois (selon le modèle 6 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous).

Pour justifier des conditions de chiffre d’affaires :

  • Les comptes annuels relatifs au dernier exercice comptable clos.

 

Quels véhicules ?

Les prêts sont destinés à financer l’acquisition et la LLD – location longue durée ou LOA – location avec option d’achat (dans le cadre d’un contrat d’une durée supérieure ou égale à deux ans) de :

  • Voiture particulière (PTAC inférieur ou égal à 2.6 tonnes) dont le coût d’acquisition est inférieur ou égal à 47 000 €*
  • Camionnette (PTAC inférieur ou égal à 2.6 tonnes) dont le coût d’acquisition est inférieur ou égal à 60 000 €*.

 

Les émissions de CO2 du véhicule acquis doivent être inférieures ou égales à 50g/km (seuls les véhicules électriques, ou certains véhicules hybrides rechargeables, respectent ce seuil).

 

* Le coût d’acquisition ou de transformation intervenant dans les conditions d’éligibilité et la détermination du montant maximal du prêt est entendu comme le prix d’achat ou de la transformation du véhicule, incluant les éventuelles remises commerciales octroyées par le vendeur, toutes taxes comprises.

Il inclut :

– le coût d’acquisition de la batterie alimentant le moteur électrique ;
– les équipements intrinsèques du véhicule ou ceux indissociablement liés à la transformation du véhicule thermique en véhicule à motorisation électrique.

Il n’inclut pas :

– les remises ou déductions liées à la reprise d’un véhicule existant ;
– dans le cas d’une acquisition, les équipements non intrinsèques du véhicule, comme les options ;
– dans le cas d’une transformation, les équipements non intrinsèquement liés à celle-ci, tels d’éventuelles options ;
– les services annexes, comme notamment les frais d’immatriculation, les frais de courtage, les frais de transport pour convenance de l’acquéreur, les frais d’essence et les frais de préparation du véhicule.

 

Les documents concernant le véhicule financé doivent porter la qualité et la signature du vendeur, loueur ou transformateur et justifier des informations suivantes :

  • Le genre national du véhicule ;
  • La catégorie internationale CE du véhicule ;
  • L’appellation commerciale complète du véhicule ;

Si le véhicule est acheté ou loué :

  • La source d’énergie du véhicule ;
  • Le taux d’émissions de dioxyde de carbone par kilomètre du véhicule ;
  • La masse en charge maximale techniquement admissible du véhicule ;

Si le véhicule est transformé en véhicule à motorisation électrique à batterie ou pile à combustible :

  • La source d’énergie du véhicule avant sa transformation ;
  • La masse en charge maximale techniquement admissible, prévisionnelle, du véhicule post-transformation.

Montant et durée du prêt :

  • En cas d’achat, le montant du prêt ne peut excéder le plus petit des montants suivant :
    • Le coût d’acquisition du véhicule après déduction des aides accordées par l’Etat et les collectivités territoriales
    • 30 000€

 

  • En cas de LLD ou LOA, le prêt est destiné a financer le premier loyer prévu par le contrat de location du véhicule et, le cas échéant, la levée de l’option d’achat à l’issue de la période de location. Le montant du prêt ne peut excéder 10 000€.

 

  • En cas de transformation du véhicule, le montant du prêt ne peut excéder le plus petit des montants suivant :
    • Le coût TTC de transformation du véhicule après déduction des aides accordées par l’Etat et les collectivités territoriales;
    • 30 000€

 

Aucun frais de dossier, frais d’expertise, intérêt ou intérêt intercalaire ne peut être perçu sur ces prêts.

 

Attention, il ne peut être accordé qu’un seul prêt à taux zéro pour l’acquisition ou la transformation d’un même véhicule. 

 

 

Pour justifier du montant du prêt et des conditions d’éligibilité financière, l’emprunteur fournit à l’établissement de crédit ou à la société de financement, à l’appui de sa demande de prêt :

  • Une attestation indiquant le montant des aides accordées par l’Etat et les collectivités territoriales, le cas échéant, dont l’emprunteur a bénéficié ou dont il entend solliciter le bénéfice, au titre de l’acquisition ou de la transformation du véhicule (selon le modèle 7 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous) ;

 

Si le véhicule est acheté neuf :

  • le bon de commande ou tout document probant portant qualité et signature du vendeur et comportant notamment les informations suivantes :

– La date de commande du véhicule ;
– Le coût d’acquisition du véhicule ;
– S’il n’est pas inclus dans le coût d’acquisition du véhicule mentionné sur le bon de commande, le coût d’acquisition de la batterie alimentant le moteur électrique.

 

Si le véhicule est acheté d’occasion :

  • Le bon de commande portant qualité et signature du vendeur et comportant notamment les informations suivantes :

– La date de commande du véhicule ;
– Le coût d’acquisition du véhicule ;
– S’il n’est pas inclus dans le coût d’acquisition du véhicule mentionné sur le bon de commande, le coût d’acquisition de la batterie alimentant le moteur électrique.

  • A défaut de bon de commande, une attestation, établie par le vendeur (selon le modèle 8 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous) comportant les informations suivantes :

– Le coût d’acquisition du véhicule ;
– S’il n’est pas inclus dans le coût d’acquisition du véhicule, le coût d’acquisition de la batterie alimentant le moteur électrique.

Si le véhicule est loué :

  • Le contrat de location ou tout document probant portant qualité et signature du loueur et comportant les informations suivantes :

– La date du contrat de location ;
– Le prix d’achat au comptant du bien loué ;
– Si elle n’est pas incluse dans le prix d’achat au comptant mentionné sur le contrat de location, la valeur vénale de la batterie alimentant le moteur électrique.

  • L’engagement sur l’honneur de l’emprunteur à ne pas modifier la durée du contrat pour la porter à une durée inférieure à deux ans (selon le modèle 9 à télécharger dans l’onglet « documents complémentaires » ci-dessous).

 

Si le véhicule est transformé en véhicule à motorisation électrique à batterie ou pile à combustible, tout document probant portant qualité et signature du transformateur et justifiant de :

– La date de première immatriculation du véhicule ;
– Le coût de la transformation du véhicule ;
– S’il n’est pas inclus dans le coût de la transformation du véhicule, le coût d’acquisition de la batterie alimentant le moteur électrique.

 

Pour justifier de la conformité du prêt et du véhicule éligible, l’emprunteur devra transmettre à son établissement de crédit ou sa société de financement, dans les 3 mois suivant le versement du prêt

  • Si le véhicule est acheté neuf : la facture d’achat valant preuve d’acquisition et une copie du certificat d’immatriculation.
  • Si le véhicule est acheté d’occasion auprès d’un professionnel : la facture d’achat valant preuve d’acquisition et une copie du certificat d’immatriculation.
  • Si le véhicule est acheté d’occasion auprès d’un particulier : le certificat de cession et une copie du certificat d’immatriculation.
  • Si le véhicule est loué : la première quittance de loyer valant preuve de mise en place effective du contrat et une copie du certificat d’immatriculation.
  • Si le véhicule est transformé en véhicule à motorisation électrique : la facture d’installation du dispositif de conversion électrique et une copie du certificat d’immatriculation modifié suite à la transformation.

.

  • Durée : 

En cas d’achat ou de transformation du véhicule, la durée totale de remboursement du prêt ne peut pas être supérieure à 84 mois (7 ans). Dans le cas d’un achat, le remboursement du prêt s’effectue par mensualités constantes.

Dans le cas d’une LLD ou LOA, la durée totale de remboursement du prêt ne peut pas être supérieure à la plus petite des deux durées suivantes :

  • 84 mois (7 ans)
  • La durée du contrat de location.

La cession ou la fin du contrat de location du véhicule avant la date de remboursement total du prêt entraîne le remboursement intégral du capital restant dû.

Les conditions de remboursement du prêt sont déterminées à la date d’émission de l’offre de prêt. Le remboursement du prêt s’effectue par mensualités constantes. 

 

 

Afin de pouvoir délivrer le PTZ-m (prêt à taux zéro), les établissements de crédit et les sociétés de financement doivent signer une convention avec l’Etat et en respecter ses conditions. La convention-type est annexée à l’arrêté du 12 juin 2023 portant approbation de cette dernière. 

Autres documents dans la même catégorie :

Locataire-gérant de station-service : AIP 2024

Frais de mise à la route et prestations annexes à la vente d’un véhicule

Revalorisation des tarifs maxima fourrière pour la mise en vente des véhicules

Immatriculation des 2/3 roues : prise en compte du contrôle technique dans le SIV

Véhicule en Déclaration d’Achat (DA) et assurance

Mise à jour des fonctionnalités de Mespointspermis

Nouveau règlement GSR II obligatoire pour tous les véhicules neufs immatriculés à partir du 7 juillet 2024

La consultation du Système National des Permis de Conduire par certaines entreprises autorisées

Le vote des députés européens sur le rapport de la directive sur le permis de conduire

Revalorisation des tarifs maxima de fourrière pour automobile et pour les communes de plus de 400.000 habitants

L’évaluation préalable d’un candidat au permis de conduire

Signalisation des angles morts sur les poids lourds

La dématérialisation du permis de conduire

Aide a l’achat d’un véhicule peu polluant : bonus écologique, prime a la conversion et prime au rétrofit à partir du 14 février 2024

Présentation du futur règlement européen relatif à la conception des véhicules et à la gestion des véhicules hors d’usage.

Revalorisation des tarifs réglementés des gardiens de fourrières : La FNA et Mobilians reçus par la Déléguée Interministérielle à la sécurité routière 

Compte personnel de formation (CPF)

Aide au financement des formations pour les permis de conduire : élargissement des formations éligibles via le CPF

Modification et création de nouvelles fiches du RNQSA concernant le métier de l’enseignement de la conduite

Utilisation des extranets réparateurs en expertise sinistre

Accès aux données de sécurité des véhicules : anticipez l’accréditation SERMI pour vous et vos salariés

L’abaissement de l’obtention du permis de la catégorie B à 17 ans

Malus sur les véhicules polluants 2024

Immatriculation WW Provisoire : mesures temporaires pour les véhicules lourds

Aide à la location d’une voiture particulière électrique : fin du « leasing social »

Accès aux données techniques : la CJCE rappelle les règles aux constructeurs

VHU: les cahiers des charges des éco-organismes et des systèmes individuels des constructeurs parus

Consommation de stupéfiant ou d’alcool d’un élève conducteur : comment réagir ?

Exigences minimales pour la pratique du dépannage de poids lourds sur autoroute

Liste des instructions techniques pour le contrôle technique deux-roues

Comment obtenir l’agrément pour devenir contrôleur technique de la catégorie L ?

Le cadre réglementaire du contrôle technique deux roues

Position des fabricants de peinture sur les procédés de réparation choisis par les carrossiers

Le renouvellement du contrôle technique sous l’autorité des agents de surveillance

Réquisition des dépanneurs remorqueurs par les forces de l’ordre : nouveaux délais pour le remboursement des frais de justice

Bonus écologique : score environnemental et liste des véhicules éligibles

Comment obtenir l’agrément des établissements d’enseignement des véhicules à moteur ?

Le téléservice usagers et le module « Bord de route »

Tarifs dépannage remorquage sur autoroute et route express à compter du 05 juillet 2023

Contrôle Technique 2 roues : les points de contrôle, les équipements, le bâtiment

Dispositions visant à faciliter le passage et l’obtention du permis de conduire

Les grandes lignes du futur contrôle Technique deux roues

Opérateur Qualifié Aménageur : quelle procédure pour aménager un véhicule neuf ?

Les instructions techniques pour les véhicules PL applicables de l’UTAC-OTC

Les instructions techniques pour les véhicules VL applicables de l’UTAC-OTC

Réparations bris de glace : Attention aux pratiques de certaines assurances

Relations experts / carrossiers : la Cour d’Appel de Lyon rend un arrêt objectif et favorable

Prolongation de 5 ans du règlement d’exemption automobile

Le Sénat lance une consultation en ligne sur l’acceptabilité des ZFE

La plateforme de la carrosserie durable

La responsabilité du centre de contrôle technique

Locataire-gérant de station-service : AIP 2023

Grève réforme des retraites : situation des stations-services

Adoption progressive des textes de la filière REP VHU: actions de la FNA

Centre de lavage: Agir avec la FNA

Les centres de lavage, des acteurs de la protection de l’environnement peu connus et victimes d’idées reçues

Guide circulaire de mise en œuvre des mesures de restriction des usages de l’eau – sécheresse

Indemnité carburant de 100 € pour les travailleurs modestes

Bilan annuel du contrôle technique des véhicules légers et lourds 2022

Webinaire Contrôle Technique – 7 février 2022 « Faire des entrées ateliers en s’appuyant sur le contrôle technique »

L’habilitation au SIV

L’obligation de qualification des conducteurs de véhicules lourds

Libéralisation de la pièce de carrosserie au 1er janvier 2023

Le déroulement de la procédure de droit commun de mise en fourrière

Aide a l’achat d’un véhicule peu polluant : bonus écologique, prime a la conversion et prime au rétrofit du 1er janvier 2023 au 14 février 2024

Décret VHU: le texte décrypté

La location de véhicules à doubles commandes par des écoles de conduite

Délestage électricité – Mesures à anticiper sur les carburants

Aides à l’achat de bornes de recharges dans les stations-service

CT des véhicules à deux-roues motorisés de nouveau en vigueur

Malus sur les véhicules polluants 2023

Interdiction d’utilisation de la marque AVIVA

Pénurie de carburants septembre/octobre 2022

Présentation de la plateforme RDV Permis par l’UNIC – branche éducation routière de la FNA

Tarifs dépannage-remorquage sur autoroute et route express à compter du 25 septembre 2022

Vente VO: affichage obligatoire sur le lieu de vente

Examen du permis de conduire : la plateforme RDVpermis est disponible partout en France

Prolongation de la remise carburant du 1er septembre au 31 décembre 2022

Loi pouvoir d’achat : mesures pour le carburant

Lavage de véhicules : Attention aux mesures de restriction d’eau (« arrêtés sècheresse »)

Abrogation du décret mettant en place le contrôle technique deux roues

Signalement de la non conformité d’un véhicule

Auto-entrepreneur : attention au risque de requalification en CDI

FIMO – FCO : les exemptions

Carrossiers : Les affiches à votre disposition

Le quitus fiscal

Permis remorque – catégorie BE CE DE

Longueur de l’ensemble des véhicules – remorquage poids lourds

Locataire-gérant de station-service : AIP 2022

Montée en version du SIV et problèmes techniques

FIMO FCO : les programmes de formation évoluent

Certificat et carte de qualification des conducteurs routiers de transports de marchandises / voyageurs

FIMO – FCO: rappel du cadre et nouveautés au 1er août 2022

Nouveau règlement d’exemption des accords verticaux (relations constructeurs – distributeurs)

Habilitations SIV : Nouveau profil pour réaliser les réceptions nationales (PROFIL PRO RNAT)

[Sondage] Transition écologique : Etat des lieux des stations-services traditionnelles

Centres VHU: FAQ de la sécurité routière sur le SIV

Centre VHU et Système d’immatriculation des véhicules (SIV)

Centre VHU et réglementation ICPE

Label des écoles de conduite et certification Qualiopi

Contrôle technique des véhicules école de conduite

Plateforme publique des prix du contrôle technique des véhicules légers

Filière Véhicules Hors d’Usage – les chiffres

Réforme de la filière REP des véhicules hors d’usage

Dépenses publicitaires pour la vente de véhicules : Obligation de déclaration de certaines entreprises

Recrutement d’un contrôleur technique salarié : Les règles d’agrément

Mise en place de la remise de 15 centimes sur le litre de carburant du 1er avril au 31 août 2022

La DEB – déclaration d’échange de biens – est remplacée par un état statistique appelé EMEBI

Dépannage : Courrier type société d’assistance hausse du prix des carburants

Expertise : Gestion d’un désaccord sur les tarifs publics du réparateur

Evolution de la réglementation – Modification de l’arrêté du 18 juin 1991

Publicité en faveur des véhicules : Affichage de la classe d’émissions de CO2

Publicité en faveur des véhicules : obligation d’insérer un message promotionnel

TVA sur la marge en Europe : indices sur les fournisseurs à risque

Acquisition intracommunautaire de véhicules d’occasion et TVA sur la marge

Cadre général du contrôle technique VL

Principe d’indépendance des centres de contrôle technique

Accords de relations professionnelles avec BCA expertise

Aide a l’achat d’un véhicule peu polluant : bonus écologique, prime a la conversion et prime au rétrofit du 15/08/22 au 31/12/22

La taxe annuelle à l’essieu pour les véhicules de plus de 12 tonnes

Malus sur les véhicules polluants 2022

Obligation d’un contrat-type Permis B entre le consommateur et l’établissement d’enseignement de la conduite

Nouveau portail ANTS au 11 octobre 2021

Facturation électronique obligatoire depuis le 1er janvier 2020 à destination de vos clients du secteur public

Vente de véhicules neufs : Recommandations fin de dérogation EURO 6D TEMP

ANTS : Nouveau module de paiement Payfip

Vente obligatoire d’éthylotests dans les stations service proposant de la vente d’alcool

Obligation d’affichage comparatif des prix des carburants alternatifs dans les stations service

Tarifs dépannage-remorquage sur autoroute et route express à compter du 30 juillet 2021

Consultation des états de prélèvement dans le SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules)

Fiche de situation administrative du véhicule (non gage)

Pneus hiver et chaines obligatoires en zones montagneuses

Pièces et Biens d’occasion : conditions d’application de la TVA sur la marge

Malus sur les véhicules polluants 2021

Circulation à l’étranger des véhicules immatriculés en WW provisoire

Immatriculation des véhicules d’occasion importés avec dispense de quitus fiscal (PIVO)

Norme d’homologation WLTP

Chartes et fiches pratiques réparateurs / experts

Conditions d’utilisation du w garage et démarches pour l’obtenir

Retrofit electrique – Conversion d’un véhicule thermique en véhicule électrique

La notion de « specialiste » d’une marque constructeur

Règlementation des vitres teintées

Pieces fournies par le client et refus de prestation de services

Modèles de contrat de location et conditions générales (CGL) conseils pratiques

Les dépanneuses superlourdes Réglementation du PTAC et du PTRA des dépanneuses

La relivraison des véhicules

Conventions d’agréments – Assureurs et Assisteurs tenus de s’engager sur un volume d’affaire

Le RGPD concerne aussi les dépanneurs

Le recours direct

La cession de créance

Libre choix du réparateur

Procédure de rappel de 2500 véhicules potentiellement dangereux

Négociation des conventions d’agrément avec les sociétés d’assurance

Charte relation réparateur / Assureur note explicative

Mise en conformité des stations-service Glossaire

Mise en conformité des stations-service Sécurité

Mise en conformité des stations-service : Règles d’implantation

Mise en conformité des stations-service Prévention de la pollution des eaux

Gestion des déchets en station-service

Mise en conformité des stations-service Nuisances sonores

Mise en conformité des stations-service appareil de distribution (volucompteurs)

Véhicules neufs à immatriculer avant le 31 août 2019

Utilisation du SIV et de l’ANTS

Gestion des archives des professionnels habilités au SIV

Attestation d’assurance et permis de conduire pour l’immatriculation des véhicules

Aide a l’achat d’un véhicule peu polluant : bonus écologique, prime a la conversion et prime au rétrofit du 1er janvier au 30 juin 2022

Tva sur les ventes de vehicules de demonstration

Faire du dépôt-vente

Responsabilité du dépositaire vendeur

Vente VO : Développez votre business avec la garantie Self Control !

Vendre des vehicules d’occasion

Achat à distance de VO entre professionnels

Vente VO: la remise du rapport de contrôle technique

Le livre de police

Etiquette énergie

Information obligatoire du consommateur sur son droit de faire entretenir son véhicule hors réseau constructeur

Le certificat de qualite de l’air (crit’air)

Tva sur les ventes de vehicules neufs au sein de l’union europeenne

La vente hors reseaux constructeurs de vehicules neufs

Gestion des sinistres suite à un épisode de grêle

Norme afnor nf x 50-845 dediée à l’activité de carrosserie

Obligation de proposer une Pièce Issue de l’Economie Circulaire (PIEC) (anciennement appelées pièces de réemploi)

L’activite depannage-remorquage

Affichage des prix des prestations de dépannage et de remorquage

Consignes de securite pour le depannage – remorquage

Facturation de la manutention d’un véhicule mis en parc suite à un remorquage

Contrat de dépôt

Remorquage d’un véhicule à l’aide d’un panier

Revalorisation des tarifs de depannage-remorquage sur autoroutes et routes express a compter du 3 août 2020

Fiche d’intervention conditions générales de vente

Les gardiens de fourrières pour l’essentiel exempté de la taxe de stationnement

Location de véhicules de courte durée

Locataire-gérant de station-service : AIP 2021

Modalité de distribution du gazole B10 dont la compatibilité avec tous les véhicules ou les engins roulants est limitée

Etiquetage spécifique des appareils distributeurs de gazole et gazole grand froid (B7)

Etiquetage spécifique des appareils distributeurs de Gaz de Pétrole Liquéfié carburant (GPL-c)

Etiquetage spécifique des appareils distributeurs de supercarburant sans plomb 95E10 (SP95-E10)

Caractéristiques de l’E85 et étiquetage spécifique des appareils distributeurs de Superéthanol E85

Etiquetage spécifique des appareils distributeurs de supercarburant sans plomb (SP95 et SP98)

Etiquetage obligatoire des appareils distributeurs de gazole B10

Relations Locataires-Gérants de stations-service et Sociétés Pétrolières : Nouveau protocole d’accords interprofessionnels (AIP)

retour à l’accueil de la base documentaire